Eric MICHEL

Eric Michel a étudié les arts plastiques et la musique très jeune par la méthode Martenot.

Orienté initialement vers la musique classique, puis rock et underground, il est revenu vers la peinture et la sculpture vers la fin des années 80.

Au terme d’études scientifiques supérieures, il s’est dirigé dans un premier temps vers le domaine de la finance, tout en menant de front ses activités artistiques.

Eric a fait de nombreuses expositions au Japon où il a séjourné jusqu’en 2002 en tant que dirigeant d’une banque américaine. En décembre 2003 il a notamment participé à la biennale d’art contemporain de Kawasaki. 

Eric Michel a participé au Salon de Montrouge en 2004 et en 2005.

Click Here

En 2006, Eric expose à Londres, New York, Miami, et participe à l’édition de Nuit Blanche à Paris avec son installation multimédia « Nuit Fluo ».

En 2007, sa vidéo « Swimming Fluo » est  présentée au Musée d’Art Contemporain (MOCA) de Shanghai, puis dans la plupart des musées d’art contemporain de Chine, à l’occasion de l’exposition « Sport in Art » sponsorisée par le Comité Olympique de Pékin 2008.

En 2009, à l’invitation de Daniel Moquay, Eric a investi les Archives Yves Klein dans le cadre d’une installation multimédia intitulée « Lumière et Immatériel » et d’une performance autour d’une œuvre sonore d’Yves Klein.

La même année, son installation « Passages de Lumière » est  présentée dans les vitrines du Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice (MAMAC).

En 2010, il a réalisé une œuvre multimédia pour le Marina Abramovic Institute de San Francisco, et a été invité à participer à la première Biennale du Light Art en Autriche.

Son installation lumineuse monumentale « Les Moulins de Lumière » pour le site des Grands Moulins de Pantin a été inaugurée en mars 2011.

La même année son monochrome de lumière Fluo Blue », en façade du MAMAC de Nice a rejoint la collection permanente du musée. A Nice également, Eric a réalisé une installation de lumières pour la mise en valeur de la façade de l’hôtel Windsor.

En 2013, son exposition « Passeur de Lumière » a proposé un dialogue avec l’architecture de Le Corbusier et Xenakis au couvent des frères Dominicains de La Tourette, à Eveux( dans la région lyonnaise)

Son oeuvre « Mono Light » a été déployée à la philharmonie de Luxembourg, tel un écrin 

De lumière pour la Symphonie  Monoton Silence d’Yves Klein.

Eric Michel a été conseiller artistique et culturel en France de l’évènement « 2015 Année de la Lumière » à l’initiative de l’ Unesco. A cette occasion il a notamment créé un atelier Arts & Sciences  à l’ Institut d’ Optique  Graduate School. Il a également créé  en partenariat avec le CNRS l’oeuvre monumentale Platonium qui a été présentée dans la cour d’honneur de l’ hôtel  de ville  de Lyon pour la fête des lumières en 2016 (avant de faire un tour du monde) et d’être à nouveau présentée à la Cité des Sciences et de l’Industrie pour l’édition 2018 de la Nuit Blanche à Paris !

Eric Michel expose ses oeuvres régulièrement à la galerie Véronique Smasgghe et à travers de multiples événements extérieurs depuis 2007 dont les foires d’art contemporain (Art Paris, Art Elysées, Drawing Now, SLICK, YIA ) En 2015, invité d’honneur du salon Art Elysées, il a présenté son installation « Light Project » et en 2017, également invité d’honneur de YIA Artfair à  Bâle puis à Paris (Carreau du Temple) représenté par la galerie.

Son travail sur la lumière, en particulier ses tableaux saturés de pigments purs, ses vidéos et ses installations fluorescentes, s’inscrit essentiellement dans la tradition d’une quête de l’immatériel, dans la lignée d’Yves Klein, James Turrell et Dan Flavin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *